Les Librairies Fontaine

Les Librairies Fontaine



PARTAGER
Date de publication
Éditeur
Sabine Wespieser Éditeur
Collection
Littérature
Nombre de pages
354
EAN13
9782848053639
ISBN
978-2-84805-363-9
ALBERT BLACK
De KIDMAN, FIONA
Sabine Wespieser Éditeur
23,00
Présentation
C’est en octobre 1955 que commence le procès d’Albert Black : ce jeune Irlandais de vingt ans, arrivé à Wellington deux ans auparavant, est accusé du meurtre d’un garçon lui aussi tout juste immigré, à l’occasion d’une rixe dans un bar. Fiona Kidman ne se contente pas ici d’ouvrir à nouveau l’enquête sur les circonstances du drame – crime passionnel ? légitime défense ? – et sur la personnalité de ce gentil gamin de Sandy Row que la pauvreté a chassé de Belfast dans l’espoir d’une vie meilleure. Elle met également en lumière le contexte de l’époque : la peine de mort venant d’être rétablie en Nouvelle-Zélande, et le Premier ministre de publier un rapport accusant les immigrés de fraîche date de répandre le vice. Ce passionnant roman donne bien le sentiment, poignant, et ce dès les premiers chapitres, que le sort de l’inculpé est déjà scellé : le procureur général, comme la plupart des jurés, semble l’avoir condamné avant même que tombe le verdict, rendant impossible toute tentative de défense. Sa propre mère, qui avait pourtant désespérément entrepris de réunir l’argent du voyage, s’étant fait signifier que ce serait vain. Même si le directeur de la prison lui montre un peu de compassion, Albert comprend au fil des jours l’étendue de sa solitude, dans ce pays où il s’était rêvé un avenir. Sa bonté, son calme et son humour face à l’adversité n’y font rien. Mais le puissant plaidoyer de Fiona Kidman, déjouant implacablement les mécanismes à l’œuvre dans le rejet de l’autre, a déjà ébranlé plus d’un lecteur : une équipe de juristes est en passe d’obtenir la révision de la condamnation.
Le mot du libraire
24 avril 2021

Le procès d’Albert Black, accusé du meurtre de Jonnhy McBride, s’ouvre en 1955 à Auckland. 12 jurés doivent réexaminer son cas, alors qu’il risque la peine de mort, tout juste rétablie en Nouvelle-Zélande. Ses parents attendent fébrilement le verdict, dans leur maison à Belfast, ville qu’Albert Black a quittée à 18 ans, fuyant la misère. Le récit se déroule alternativement, dans la cellule de la prison de Mount Eden où Albert Black se remémore les événements depuis son émigration mais aussi son enfance en Irlande, en proie à la situation explosive entre catholiques et protestants ; dans le Station Hotel où séjournent les jurés ; dans la maison de Rose qui a accueilli Albert Black dans la vallée de la Hult et dans la salle du tribunal. A travers la mise en scène d’un fait divers réellement survenu en Nouvelle-Zélande, l’auteure nous plonge au cœur des affres et des cas de conscience des membres du jury, des témoins et des familles impliquées. Cette affaire soulève la question de l’immigration imposée par un besoin de main d’œuvre importante en Nouvelle-Zélande dans les années 1950 et des limites imposées par les mentalités établies et dominantes. Le rejet et le dénigrement de ces nouveaux immigrés par les plus anciens rejaillissent à l’occasion du procès ainsi que la question de la peine de mort. La plume de Fiona Kidman, si subtile pour aborder de tels sujets sensibles, nous rend attachant chacun des protagonistes : accusé, victime, jurés, témoins et familles.
S'identifier pour envoyer des commentaires.
Infos disponibilités
  • 17 814 références en stock, expédiées aujourd'hui ou demain
  • Pas en stock, mais expédié sous 4 à 7 jours ouvrés
  • Épuisé, non publié ou non commercialisé
  • À paraître