Les Librairies Fontaine

Les Librairies Fontaine



PARTAGER
Date de publication
Éditeur
Actes Sud
Collection
Romans, Nouvelles
Nombre de pages
128
EAN13
9782330143695
ISBN
978-2-330-14369-5
BEYROUTH 2020, JOURNAL D'UN EFFONDREMENT
De MAJDALANI, CHARIF
Actes Sud
16,80
Présentation
Au début de l’été 2020, dans un Liban ruiné par la crise économique et par l’inflation, dans un Beyrouth épuisé qui se soulève pour une vraie démocratie alors que le monde est pétrifié par le coronavirus, Charif Majdalani entreprend l’écriture d’un journal. Il entend témoigner de cette période terrible et déroutante, la confronter à son expérience, à ses réflexions et à ses émotions – peut-être aussi espère-t-il la supporter grâce à l’écriture.

Cette chronique de l’étouffement et de l’effondrement se trouve percutée le 4 août par l’explosion dans le port de la ville de 2 750 tonnes de nitrate d’ammonium. Dès lors, elle devient le témoignage de la catastrophe et du sursaut, le portrait d’une cité stupéfiée par la violence de sa propre histoire, le récit de “destins jetés aux vents”.

Prix Fémina prix spécial du Jury 2020
Le mot du libraire
11 novembre 2020

Le journal débute le 2 juillet 2020, pile 100 ans après la fondation de l’Etat libanais et se termine par l’explosion du 4 août 2020 dans le port de Beyrouth. S’attachant à une nécessaire contextualisation historique, l’auteur du journal retrace l’évolution du Liban : période des 30 glorieuses (1945-1975), puis des querelles intestines viciées par les idéologies religieuses, main mise de la Syrie et noyautage mafieux pourrissant la reconstruction du pays, à nouveau une période de 30 glorieuses (1990-2020) profitant aux entrepreneurs véreux et l’emprise d’une oligarchie sur les rouages de l’Etat jusqu’au soulèvement populaire d’octobre 2019 et aux trois mois de confinement dû à la pandémie de la Covid ayant entraîné la pénurie de biens essentiels. Outre son intérêt documentaire, ce journal, tenu par un écrivain et professeur, apporte un témoignage édifiant, entre désespoir, épuisement et colère, sur une situation apocalyptique (banqueroute et faillite de l’Etat, effondrement économique, inflation et pénurie, urbanisation anarchique contrôlée par un monde d’affairisme glauque) tout en nous plongeant au cœur palpitant de Beyrouth : ambiance visuelle (couleurs d’un monde cosmopolite), sonore (ronron des générateurs en l’absence d’électricité dans les quartiers périphériques) et olfactive (parfum des gardénias).
S'identifier pour envoyer des commentaires.
Infos disponibilités
  • 19 183 références en stock, expédiées aujourd'hui ou demain
  • Pas en stock, mais expédié sous 4 à 7 jours ouvrés
  • Épuisé, non publié ou non commercialisé
  • À paraître